D'eau et de verdure

Exposition – Installation
D’EAU ET DE VERDURE

Suite aux créations artistiques réalisées durant sa résidence de trois mois à la Cité Internationale des Arts (Paris), Lê Giang a « disséqué » les perceptions du Vietnam de l’époque coloniale au sein de la culture populaire française en se basant sur les archives des Expositions coloniales internationales qui se sont déroulées de 1906 à 1931 en France.
Pour mieux comprendre comment les discours et les récits ont façonné la nostalgie coloniale, l’artiste s’est mise en quête d’images de l’Indochine auxquelles elle a appliqué un traitement permettant de flouter les détails, pour mieux faire ressortir une perception d’ensemble.
L’exposition « D’eau et de verdure » de Lê Giang propose d’identifier les obstacles douloureux qui compliquent la recherche d’un accord sur une mémoire commune, et se confronte aux mythes sur l’Indochine dans le contexte du Vietnam actuel.

INFORMATIONS PRATIQUES