Rencontre avec l’écrivain David Foenkinos

En 2002, David Foenkinos, écrivain français de renom, publie chez Gallimard son premier roman, Inversion de l’idiotie, bien salué par la critique. En 2004, la parution du Potentiel érotique de ma femme, qui lui vaut le prix Roger-Nimier, donne un premier élan à sa carrière littéraire. David Foenkinos fait désormais partie des auteurs à ne pas manquer. Toutefois, c’est La Délicatesse, un roman publié en 2009, qui propulse David Foenkinos au rang d’auteur célèbre. Son livre, tout en subtilité et délicatesse, qui aborde avec compassion le thème du deuil et la question éternelle : peut-on rouvrir son cœur lorsque nous avons perdu l’amour de notre vie ?, est porté à l’écran par lui-même, et à son tour le film est à la fois nommé au César du meilleur premier film et au César de la meilleure adaptation. Mais le succès de Foenkinos ne s’arrête pas encore, quand tout récemment, en 2014, Charlotte lui remporte les prix littéraires Renaudot et Goncourt des lycéens et devient un véritable phénomène littéraire et un succès en librairie avec près d’un million d’exemplaires écoulés.

Au Vietnam, David Foenkinos est largement apprécié grâce aux romans La délicatesse, Le potentiel érotique de ma femme, Nos séparations et bientôt Charlotte. Il est également, en tant que co-réalisateur, connu par les films La délicatesse, Jalouse. Le mariage, paraît-il incontournable, entre la littéralité du cinéma et le caractère cinématographique dans les oeuvres littéraires, sera sans doute un sujet intéressant que David Foenkinos pourra, à l’occasion de la Semaine de la littérature française 2018: de l’écrit à l’écran, partager non seulement avec les amateurs vietnamiens de la littérature et du cinéma mais aussi avec les écrivains et les réalisateurs du pays, car lui, il connaît déjà et encore des succès dans tous les deux domaines.

Traduction simultanée

INFORMATIONS PRATIQUES